ASSOCIATION EDELWEISS PARADISE

info@edelweissparadise.ch

p.a. Télé-Château-d'Oex 

Route de la Raye 30 - 1660 Château-d'Oex

edelweiss paradise

A la fin de l’année 1953, un groupe s’établit pour la création des remontées mécaniques de La Braye. En 1956, la commande de l’installation est passée à son constructeur. Après un énorme travail, l’installation du téléphérique et de la télécabine « deux places » s’ouvre le 22 décembre 1957.

Image Musée du Vieux Pays-d'Enhaut

En 1992 la recherche de fonds se met en place pour le renouvellement des installations, plus de 2 millions sont trouvés par la société.

 

Le téléphérique est remis au goût du jour et un télésiège « deux » places débrayable remplace la télécabine dès 1993.

 

Le Canton de Vaud ainsi que la commune de Château-d’Oex ont soutenu à cette époque le projet de La Braye.

 

A cette époque, c’est aussi la création des RMC de Château-d’Oex avec les Monts-Chevreuils et la Braye dont les deux conseils d’administration ont voté la fusion.

Image Musée du Vieux Pays-d'Enhaut

RMC a fonctionné sous cette forme, malgré de grands soucis financiers, jusqu’au

23 octobre 1998.

En 1998, la Commune de Château-d’Oex est devenue la propriétaire des installations des remontées mécaniques de Château-d’Oex et une nouvelle société Télé-Château-d’Oex, société anonyme (TCO SA), a été créée avec un capital actions de CHF 200'000.- gérant l’exploitation des installations des remontées mécaniques

 

Suite à des difficultés financières, le domaine des Monts-Chevreuils a dû être

fermé pour la saison 2002-2003

 

Dès lors TCO ne gère plus que les installations de la Braye. Les résultats financiers sont atteints uniquement grâce à la commune qui injecte CHF 350'000.- annuellement et finance les entretiens lourds du téléphérique et du télésiège
 

Une demande de prolongation de l’autorisation d’exploitation et de concession a été faite en 2013 pour une période de 5 ans, qui s'est achevée en juin 2018

 

Une liste de charges a été donnée par l’Office Fédéral des Transports (OFT) pour la prolongation de la concession et du permis d’exploitation de La Braye

D’où la nécessité pour le conseil d’administration de présenter un projet global, tenant compte des rénovations électriques et mécaniques ainsi que la maintenance des bâtiments et surtout créer des nouvelles infrastructures estivales pour attirer de la nouvelle clientèle et augmenter le chiffre d’affaire sur les quatre saisons